top of page

Spectacle à Paris

Découvrez notre sélection de spectacle pour la saison 2022 - 2023.

Réservation uniquement par mail.

lac des cygnes.webp

Le Lac des Cygnes

Le Lac des Cygnes de Rudolph Noureev 

Samedi 10 décembre à 19h30 à l'Opéra Bastille

Créé en 1877 pour le Théâtre Bolchoï de Moscou c’est seulement vingt ans plus tard que le ballet s’impose sur scène dans la chorégraphie de Marius Petipa et de Lev Ivanov. Près de cent ans après, Rudolf Noureev rebat les cartes en donnant sa propre lecture chorégraphique à cette histoire impossible entre le prince Siegfried et Odette, une femme transformée en cygne par le sorcier Rothbart. En créant en 1984 sa version pour le Ballet de l’Opéra de Paris, Rudolf Noureev donne plus de relief à la psychologie du prince, déchiré entre son devoir et ses rêves, et éclaire d’une profondeur désespérée le rêve poétique de Tchaïkovski.

Tarif unique : 55 €

Kontakthof de Pina Bausch

Dimanche 18 décembre à 20h00 à l'Opéra Garnier

Kontakthof est la troisième pièce de Pina Bausch à entrer au répertoire du Ballet de l’Opéra national de Paris. On y retrouve tous les éléments propres à l’univers de la chorégraphe allemande : amour, angoisse, violence, désir, tristesse mais aussi beaucoup d’humour. La danse est interrompue par des séquences au micro : arrêts sur des souvenirs, des bribes de vie… Cette œuvre majeure du théâtre dansé de Pina Bausch, créée en 1978 à Wuppertal pour une vingtaine de danseurs, nécessite une forte expressivité qui révèle les personnalités de chacun des interprètes.

Tarif unique : 23 €

pina.jpeg

Kontakthof

hofesh.jpeg

Contemporary Dances 2.0

Contemporary Dances 2.0 de Hofesh Shechter

Vendredi 30 décembre à 20h00

au Théâtre des Abbesses

Retour très attendu pour la compagnie Shechter II, après son triomphe en avril dernier avec cette pièce fulgurante, où les fameux millennials, nés au début du nouveau siècle, expriment leurs joies et leurs obsessions. En mettant en scène la danse des clubs sur des rythmes répétitifs et exaltants, Hofesh Shechter fait entrer dans la boîte noire du théâtre une part de réel où la jeunesse danse pour s’élever au-dessus du quotidien, à la recherche d’une expression cérémoniale.

Totalement libres, parfois un brin sauvages, ils offrent leurs vérités de corps et d’esprit à une explosion cinétique d’une grande sophistication.

 

Tarif unique : 20 €

Et de se tenir la main de Mélanie Perrier

Samedi 18 février à 15h00 à l'Espace Cardin

Se tenir la main! Y a-t-il un geste plus humain, plus spontané ou plus sincère ? Mélanie Perrier, chorégraphe à la subtilité ultime, a invité un « comité des enfants » à participer à l’élaboration d’une partition chorégraphique et sonore, interprétée par Yannick Hugron et Hugo Epié. À l’heure où nos mains, jeunes ou adultes, sont de plus en plus occupées à manipuler claviers ou écrans, un tel appel ne se refuse pas !

Tarif - 14 ans : 3 €

Tarif adulte : 10 €

enfant.jpeg

Et de se tenir
la main

spectacle opera.webp

Spectacle de l'École de Danse

Spectacle de l'École de l'Opéra de Paris

Dimanche 16 avril à 15h00 à l'Opéra Garnier

Dirigée par Élisabeth Platel, l’École de Danse célèbre en 2023 deux anniversaires. À l’occasion des 90 ans de Claude Bessy, les élèves interprètent son Concerto en ré chorégraphié sur une partition de Bach. Emblématique du savoir-faire de l’École, ce ballet réunit toutes les divisions sur la scène et souligne la musicalité, l’élégance des épaulements et la rapidité de la batterie à la française. En hommage à Rudolf Noureev disparu il y a 30 ans, l’acte III de Raymonda est pétri d’une énergie moderne : les danses de caractère, la profondeur des personnages et la virtuosité technique témoignent de son talent à transformer les influences qui l’ont marqué. En contrepoint à ces célébrations, Martin Chaix, ancien danseur de l’École et du Ballet, offre aux élèves une création : Ma Mère l’Oye évoque l’innocence de l’enfance et redonne vie aux personnages fantasques des contes de Perrault.

 

Tarif unique : 25 €

Futur proche de Jan Martens

Vendredi 28 avril à 20h00 à la Villette

Invité à créer avec l’Opera Ballet Vlaanderen, le chorégraphe belge confirme son amour du clavecin contemporain, récemment affiché dans son solo Elisabeth Gets Her Way. Si l’instrument est historique, un répertoire moderne lui est dédié, ici interprété par Gośka Isphording, spécialisée dans les instruments anciens. Elle accompagne 15 danseurs et deux enfants incarnant l’avenir de nos pays, face aux craintes liées au changement climatique, aux pandémies ou à la guerre.

Tarif unique : 17 €

jan martens.jpeg

Futur proche

bejart.jpeg

Maurice Béjart

Maurice Béjart

Dimanche 30 avril à 16h00 à l'Opéra Bastille

Le Ballet de l’Opéra présentent trois œuvres créées dans les années 1970 et qui brillent d’une même intensité chorégraphique et musicale. L’Oiseau de feu, imaginé pour les danseurs de la Compagnie, est une ode à la jeunesse sur une puissante partition de Stravinsky dont le chorégraphe s’empare pour  en extraire la quintessence. De jeunes « partisans » rechargent leur ardeur et leur énergie à la source de vie représentée par l’Oiseau de feu. Écrit pour deux danseurs masculins, Le Chant du compagnon errant est une œuvre intimiste sur un cycle de lieder de Mahler qui laisser percevoir toute la rigueur et la grâce du langage de Béjart. Enfin, le mythique Boléro épouse la partition éponyme de Ravel. Entouré de danseurs, seul sur une table, l’interprète principal – danseur ou danseuse – se laisse transporter par les rythmes envoûtants dans une danse érotique et hypnotique comme un vibrant appel à la vie.

Tarif unique : 45 €

bottom of page